Actions

Hypersommeil

De Curiestation

Révision datée du 13 décembre 2018 à 21:03 par Fouin (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Petite chambre d'hypersommeil classique

L'Hypersommeil est une vieille technologie médicale maîtrisé par l'Humanité depuis longtemps et essentielle à la colonisation spatiale, qui implique la mise en veille d'un corps biologique pour éviter les conséquences problématiques des très longs trajets spatiaux.

Aspect technique

L'hypersommeil n'est pas à confondre avec la cryonie, ou cryogénisation. Le processus d'hypersommeil est plus à considéré comme le cumul de plusieurs avancées médicales mises en application que comme une grande technique unique. L'hypersommeil repose sur 3 mécanismes principaux :

  • La mise en coma artificiel de l'utilisateur à l'aide de nouveaux procédés inédits, qui ralentis son métabolisme de matière naturelle et l'empêche bien entendu de percevoir le temps.
  • L'utilisation de plusieurs médicaments et autres substances pour altérer le vieillissement des différentes parties du corps.
  • La connexion directe entre le cerveau et la machine, qui plonge l'utilisateur dans un état de stase neural pendant la plus grande partie du voyage et peut réveiller l'utilisateur rapidement en cas d'alerte.

La plupart des trajets ne nécessitent pas forcément ces 3 mécanismes. Dans les débuts de l'hypersommeil en tant que technique, les premiers colons devaient obligatoirement se réveiller tous les quelques mois pour se nourrir et purger leur corps. Les évolutions dans ce domaine font en sorte que ce ne soit plus nécessaire.

Les injections utilisées pour prévenir du vieillissement des tissus et en particulier des neurones étaient par le passé plus invasifs et dangereux. Si les caissons sont aujourd'hui plus confortables, beaucoup de personnes entretiennent toujours une phobie de l'hypersommeil.

Effets secondaires & Recommandations

Les effets secondaires de l'hypersommeil sont plus ou moins violents selon l'âge du caisson, les protocoles utilisés, la vitesse de réveil, et la constitution de l'utilisateur, mais peuvent tous de même être généralisés. Voici les effets secondaires les plus courants :

  • Un état de désorientation, qui se traduis parfois par une amnésie partielle. L'utilisateur va avoir du mal à tenir debout, à marcher droit, à se repérer, et va parfois oublier la raison de sa présence.
  • Certaines personnes sont victimes de narcolepsie, et s'endorment spontanément. Ceci est le signe que le dispositif de réveil à mal fonctionné ou a été arrêté de façon violente, et nécessite la réinsertion de la victime dans un caisson pour que la procédure se termine en douceur.
  • Une faim et soif prononcée due à l'organisme qui se remet en fonction.
  • Pour les mêmes raisons, des diarrhées et des vomissements.

Ceci étant dit, il est nécessaire de comprendre qu'une multitude de malfonctions peuvent avoir lieu lors des passages en hypersommeil, et les effets secondaires que peuvent causer individuellement l'ensemble des mécanismes impliqués dans la procédure peuvent être extrêmement variés.

Les médecins de bord sont généralement entraînés à identifier et traiter les effets secondaires de l'hypersommeil.